La fête nationale des français avec un jour d’avance

Cette soirée du 13 juillet a réellement été celle des retrouvailles puisque première manifestation festive depuis le confinement. Et aussi parce qu’elle a rassemblée plus de 90 personnes.

A conditions exceptionnelles, organisation particulière. Impossible de se retrouver comme les années précédentes dans l’enceinte de la citadelle de Roses.

Après bien des recherches, nous avons découvert un nouveau restaurant, le ROOS, qui accepta de nous recevoir pour une soirée privée dans son cadre superbe. Petites tables espacées dans le jardin, barbecue dans une barque, éclairages et musique d’ambiance, service efficace : les conditions étaient réunies pour un moment de détente et de légèreté.

 

Cette année ce ne sont pas les toilettes des dames qui furent à l’honneur mais le type ou les couleurs des masques que chacun portait ! certains arboraient le masque tricolore et d’autres un masque personnalisé comme celui à l’effigie de notre association.

 

Après la sangria, notre président prit la parole pour le traditionnel discours du 14 juillet. Il souligna que le bureau de notre Amicale continua à travailler et se réunir (à distance) malgré le confinement et rappela que grâce à internet le contact avec les membres ne fut jamais interrompu. Il profita également de ce rassemblement pour présenter deux de nos membres Denis Gonzalez et Serge Lapierre qui ont rejoint l’équipe actuelle du comité directeur. Alors que plus de la moitié du comité directeur était « retenu » de l’autre côté de la frontière, ils ont assuré l’accueil des visiteurs à la permanence dès le début du mois de juin.

Ensuite un repas de qualité fut servi, entrecoupé de quarts d’heure dansants et masqués ; soirée dansante arrêtée hélas trop tôt par les contraintes de distanciation.
Malgré l’arrêt de la musique et de la danse, la soirée se continua fort tard.


Tags: , ,

0 Commentaire(s)



Soyez le premier à publier un commentaire.

Publiez un commentaire