UNE AVENTURE D’HOMME : LE CHEMIN DE LA PLATA (LA VIA DE LA PLATA) VERS SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE (EL CAMINO DE SANTIAGO)

 

La joie emplit le cœur lorsqu’on a rencontré la certitude que la vie n’est pas un chemin qui va vers rien.  L’Abbé Pierre

 

La vie est comme un livre ouvert, ceux qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page, c’est par ces mots que j’ai eu envie de vous faire vivre comme un feuilleton l’aventure courageuse de Jean Pierre et Gino d’effectuer le Chemin de Compostelle qui traverse la péninsule Ibérique du sud au nord, la colonne vertébrale du pays appelé Via de la Plata (Camino del Sur).

Nous allons vivre à travers leurs souvenirs, leurs photos, leurs joies, leurs souffrances et aussi par leurs rencontres cette aventure humaine.

 

 

via de la plata carte

 

Partis de Séville et en passant à  Mérida, Caceres, Salamanque, Zamora, Ourense et Saint Jacques-de-Compostelle

soit un périple de 1000 kms de 40 jours de marche et sous tous les temps (fortes chaleurs, pluies et froid).

 

 

 

Un peu d’histoire pour commencer,

 

le pèlerinage de Saint jacques est né de la découverte vers l’an 800 du sépulcre de Saint Jacques, frère de St Jean martyre de la chrétienté. St Jacques aurait eu pour mission de prêcher la parole du Christ dans la péninsule Ibérique. Rentré en Palestine, il est décapité sous l’ordre du roi juif Hérode Agrippa. Son corps livré en pâture aux chiens.

Recueillie par ses compagnons, sa dépouille est portée dans une embarcation qui s’échoue plus tard sur les côtes de Galice.

Le pèlerinage est né de la découverte vers l’an 800 du sépulcre de Saint Jacques, frère de Saint Jean l’évangéliste et grand martyr de la chrétienté. Son tombeau aurait donc été retrouvé quelques centaines d’années plus tard, au début du IXe siècle, par l’ermite Pelagius  qui déclara avoir eu une révélation dans son sommeil. Une étoile le guida vers un champ où se trouve le tombeau, c’est le champ de l’étoile ou le campus stellae qui donnera Compostelle. Le roi Alphonse II des Asturies y fit édifier une église.

Il faudra toutefois attendre l’année 1884 pour que le pape Léon XIII officialise la reconnaissance du tombeau de Saintcomp_eglise Jacques par l’église, qui dit renfermer les reliques de Saint Jacques dans la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Le pèlerinage sur le tombeau de Jacques était un des plus importants de la Chrétienté au Moyen Âge, avec ceux de Jérusalem et de Rome. Pratiquement disparu au XIXe siècle, il connaît un regain de depuis la fin du XXe siècle, promu notamment par les institutions européennes. En 1985, Saint-Jacques-de-Compostelle a été lauréate du Prix de l’Europe.

Le prix de l’Europe est une distinction instituée en 1955 par le comité des ministres du conseil de l’Europe. Elle est décernée chaque année à une ou plusieurs communes qui ont réalisé des efforts exceptionnels pour propager l’idéal d’unité européenne.

 

 

Revenons à Jean Pierre et à Gino, après plusieurs semaines de préparations et une dernière réunion autour d’un bon repas les voilà prêts à partir.

Le lundi 28 avril 2014, rendez vous à 6h30 à la gare de Figueres  en direction de Barcelone puis de Séville où ils arrivent à 14h30.

 

DSCN1995

 

Leur première démarche est d’aller à l’auberge Triana pour s’installer afin d’y passer la nuit. Après avoir fait un tour dans la ville, ils s’offrent un repas à coté des Arènes.

DSCN1996 1

DSCN2000 1 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain les choses sérieuses vont commencer.

 

A suivre :  De Séville à Mérida

 

Ecrit pas Christian H.

aucun
TAGS:

5 Comments

  1. gino dit :

    chapeau bas,Christian.ce petit poisson là mérite de vivre longtemps.

  2. jackie ouzilou dit :

    Super ….. admirative de leurs passions et courage

    merci Christian , envie de te lire

  3. mimi soco dit :

    super !! A quand la suite ?

Publiez un commentaire